Rechercher
  • Bernard BERCERON GOUGEON

Comprendre l’adolescence afin entretenir une relation plus apaisée avec votre adolescent(e)

L’adolescence est une période transitoire entre l’enfance et l’âge adulte. Cette période commence généralement vers onze ans, à l’entrée au collège. Les filles sont plus précoces que les garçons. Cette période va durer quelques années, et même si cela paraît long et difficile, c’est un temps utile aux parents, comme aux adolescents(es).

L’adolescence c’est la construction d’une nouvelle identité et la déconstruction d’une ancienne. C’est aussi l’affirmation d’une identité sexuelle, d’une indépendance affective d’avec les parents et la prise de conscience de sa propre mortalité. Cette période de la vie engendre des mutations physiques, cognitives, identitaires et sociales.

Ne reprochez plus à votre adolescent(e) de mal se tenir !

  • Savez vous par exemple, que les membres de vos adolescents (es) (bras, jambes, pieds) grandissent plus vite que le reste du corps ? Cela provoque au début un déséquilibre, qui donne à votre adolescent(e) cette posture qui vous dérange.

Les changements corporels sont aussi bien internes qu’externes.

Les poils apparaissent, les organes génitaux augmentent de volume et deviennent matures (découverte des règles, du sperme), les membres s’allongent, les seins grossissent, la voix change, la transpiration apparait.

Ces changements entraînent une modification de l’image de soi. L’adolescent(e) peut en être effrayé et avoir de difficultés à reconnaitre son nouveau corps. Les complexes font leurs apparitions.





Ne reprochez plus à votre adolescent(e)sa nonchalance, ses excès de nervosité !


Les nombreuses transformations chez l’adolescent(e), créées une modification de son énergie. La fatigue et quelques fois les douleurs chroniques persistent. Cet état de fatigue est renforcé par un manque de sommeil. L’adolescent(e)rencontre des difficultés à s’endormir et son temps de sommeil se réduit progressivement.

Les modifications hormonales de la puberté exacerbent la sensibilité de l’adolescent(e). Il ne maitrise plus ses émotions, il oscille entre la surexcitation et la nonchalance. Son comportement peut changer en très peu de temps.


Soyez attentif, bienveillant au développement de l’identité sexuelle de votre adolescent(e) sans être intrusif !

La puberté et la fécondité augmentent les pulsions sexuelles et les excitations de l’adolescent(e). Il découvre le plaisir solitaire, se rassure sur son bon fonctionnement, en développant les fantasmes, il comprend que la sexualité peut se partager, il ressent du désir pour l’autre. Il peut éprouver du désir pour une personne du même sexe. L’adolescence est une période de découverte de recherche, d’expérimentation pour construire sa sexualité.


Evitez de polémiquer avec votre adolescent(e), laissez le exprimer son point de vue. Ne jugez pas et chercher plutôt à le rassurer. Maintenez toujours le dialogue !

Les changements psychologiques et cognitifs confèrent à l’adolescent(e) de nouvelles capacités de raisonnement. Il prend conscience de la différence entre le réel et le virtuel, de sa vulnérabilité et donc de sa mortalité. Tout cela peut l’angoisser, pour se rassurer, il fait appel à ses nouvelles capacités de structurations, d’abstraction et d’analyse pour remettre en cause et donner du sens à ce qui l’entoure. L’adolescent(e) va se questionner sur des sujets tels que l’amour, l’amitié, la justice, la religion, la moralité. L’adolescent(e) se passionne rapidement, s’engage facilement.

Restez attentif et intéressez vous à votre adolescent(e) pour lui permettre de vivre ses expérimentations. Ne soyez pas dans le reproche permanent.

Soyez dans le conseil, le préventif plutôt que le répressif.

Laissez le activer sa confiance en lui, il en aura besoin toute sa vie !



L’adolescent(e) cherche à construire le futur adulte en forgeant sa personnalité. Il a besoin pour cela d’expériences. Il va s’identifier aux personnes qu’il voit ou qu’il rencontre (amis, stars, groupe de mode, héros virtuel etc. .). Il expérimente plusieurs personnalités parfois en même temps en utilisant des jeux de rôles. Jeux de rôle très sérieux pour lui, car ils lui permettent de comparer ce qui existe et ce qu’il souhaite devenirs (ses valeurs) et de se situer par rapport aux autres. Ces expériences le conduisent à sa nouvelle identité. L’adolescent(e)comprend que ses choix, ses valeurs peuvent être différents de ceux de ses parents. Les règles et les interdits familiaux peuvent vite devenir des contraintes inacceptables suscitant un comportement d’opposition, voir de rébellion.


Non, vous ne perdez pas votre enfant !

Il grandit, mais il a encore besoin de vos câlins et votre protection !


L’adolescent(e) va chercher à se détacher de ses parents pour s’affirmer et devenir autonome tout en ayant encore un grand besoin d’être reconnu et soutenu par ses parents. Il transfère généralement la relation affective avec ses parents sur l’ami d’enfance, le copain, l’amoureuse. Ce double le rassure et lui permet de se sentir plus fort dans son autonomie. Il fait en même temps l’expérience de l’intimité.

L’adolescent(e)n’ose pas poser de questions aux proches et s’isole lorsque les choses deviennent compliquées


Chercher de l’aide, un accompagnement peut être utile pour vivre le plus sereinement possible cette période d’adolescence tant pour les parents que pour les adolescents(es).

Une structure adaptée, une association, un psychologue, votre médecin de famille, un sophrologue, pourra vous y aider.


En quoi la sophrologie peut vous aider durant cette période ?


La sophrologie est un outil adapté pour répondre aux conséquences des nombreux changements de l’adolescence. Les parents sont généralement les demandeurs de séances chez le sophrologue. L’adolescent(e) peut mettre un temps avant de commencer à s’impliquer, il a besoin de se sentir en confiance. Le sophrologue le reçoit une première fois avec ses parents, puis l’accompagnement thérapeutique se fera seul. L’adolescent(e) pourra s’exprimer en toute liberté avec son thérapeute en confidentialité la plus stricte. Les parents pourront juste s’entretenir avec le sophrologue sur la progression de leur adolescent(e), vers l’objectif fixé au départ.


Les principaux axes de travaille qui peuvent être proposé avec la sophrologie pour des adolescents(es) :

Chasser, vaincre les complexes pour renforcer la confiance en lui.

Lutter contre les troubles du sommeil, la fatigue.

Lutter contre la morosité, la dépression, apprendre à éliminer l’ennui et retrouver l’envie, la vitalité, le dynamisme.

Lutter contre les conduites addictives (jeux, sport, alcool, tabac, médicaments, drogues Etc…)

Lutter contre la rébellion, évacuer ses peurs, ses colères, gérer son agressivité, se canaliser, se maitriser.

Lutter contre l’exclusion, se libérer des jugements, booster la confiance en soi, activer d’adaptabilité.

Lutter contre l’inhibition, se détendre, éliminer l’anxiété, instaurer la sécurité, la sérénité, favoriser l’expression, la sociabilité.

Lutter contre la somatisation, évacuer les tensions, gérer la douleur, se faire confiance pour ne plus somatiser.

Lutter contre le fléchissement scolaire.

Préparer les examens ou compétitions. Optimiser son potentiel, chasser les échecs et renforcer sa capacité de réussite, booster la vitalité, la mémorisation. Se concentrer, se détendre, chasser l’anxiété.


Parents, n'hésitez pas à vous faire accompagner seul ou en couple pour vous aider à affirmer sereinement votre autorité parentale.


Attention, la sophrologie ne remplace pas un traitement médical ou un suivi psychologique. Votre sophrologue est en capacité de vous orienter si besoin.


Bernard BERCERON GOUGEON, Sophrologue thérapeute certifié RNCP

Spécialiste adolescents et enfants

Cabinet de Sophrologie du Flamant, 19 Rue Ernest Hemingway 30220 Aigues-Mortes

Tel : 07 66 26 07 57

www.bbsophrologue.com

https://www.facebook.com/bernard.sophrologuebercerongougeon.9


13 vues0 commentaire